Motac
Moteurs électriques & accessoires
Société
Mon compte
Panier
Total HT :

Ce qu’il faut savoir sur les systèmes de freinage des moteurs électriques

Publié le 15/03/2018 10:00

Concernant les moteurs électriques, on différencie deux types de freinage : le freinage mécanique et le freinage électrique.

Le freinage mécanique des moteurs asynchrones

electrofrein pour moteur asynchrone
Electrofrein

Parmi les freins mécaniques (ou électromécaniques), on distingue les freins à manque de courant et les freins à appel de courant.

  • Les freins à manque de courant sont actionnés lorsqu’ils ne sont plus alimentés en courant électrique. Ils sont parfaits pour assurer la sécurité de vos machines industrielles : le freinage est assuré même en cas de coupure de courant. C’est une disposition indispensable pour certaines utilisations comme l’entraînement de machine à risque (ex : scie circulaire, scie à ruban…)
  • Les freins à appel de courant se déclenchent dès qu’ils sont alimentés en courant électrique. Ils fonctionnent grâce à une alimentation électrique indépendante du moteur.

Ce sont des freins qui sont intégrés au moteur : on nomme l’ensemble un moteur frein. Les freins à appel ou manque de courant sont commandés par un électro-aimant et vont permettre le blocage de l’arbre moteur. Ce type de freinage est idéal pour des applications de sécurité ou de levage.

Les redresseurs rapides pour freins à courant continu et alternatif

Les freins mécaniques peuvent être alimentés en courant continu ou en courant alternatif.

Les freins à courant continu avaient souvent une réponse plus lente par rapport aux freins à courant alternatif. Pour améliorer la rapidité des freins à courant continu, vous pouvez vous appuyer sur des redresseurs dit « rapides », permettant un contrôle automatique du frein, et qui s’utilise comme un redresseur standard à 4 bornes. Pour s’adapter à tous les usages, il existe :

redresseur rapide pour moteur électrique
Pont redresseur rapide

 Le freinage électrique des moteurs asynchrones

Pour le freinage électrique, on peut parler de freins par contre-courant et de freins par injection de courant continu. Contrairement au freinage mécanique, il n’y a pas dans ce cas de blocage.

  • Dans le cas d’un frein à contre-courant, il s’agit d’inverser les deux phases d’alimentation du moteur pour changer son sens de rotation. Une fois la rotation du moteur stoppée, il faut couper l’alimentation, sinon le moteur part dans l’autre sens.
  • Pour le freinage par injection de courant continu, il s’agit de remplacer le champ tournant par un champ fixe. Pour ce faire, on coupe l’alimentation triphasée et on ajoute une source de tension au stator, ce qui va ralentir le moteur (avec cette solution de freinage, pas de risque de voir le moteur repartir dans l’autre sens). Il est très performant pour les basses vitesses et les moteurs de faible puissance.

Entretien et maintenance des freins

Le bon fonctionnement des freins est un point à ne pas négliger sur un moteur. Pour assurer la longévité des freins, nous recommandons :

  • Un contrôle tous les 6 mois pour vérifier l’usure des pièces de friction (fréquence de contrôle variable en fonction des utilisations)
  • Un nettoyage régulier pour lutter contre la poussière. Vous pouvez aussi envisager l’installation d’une bague anti-poussière (installation conseillée pour les milieux poussiéreux).

Agence digitale Alsace : FGP Solutions